Le statut « Casablanca Finance City » revisité

La loi 44-10 relative au statut «Casablanca Finance City», adoptée il y a à peine un an, est déjà sur le point d’être modifiée. Un projet de texte a en effet été déposé au Secrétariat général du gouvernement, consécutivement aux road shows effectués par le Moroccan Financial Board (MFiB) auprès des investisseurs internationaux qui ont fait apparaître la nécessité d’introduire certains amendements. Parmi les modifications qui seront apportées, l’élargissement des activités éligibles au statut CFC aux fournisseurs de services de banque d’investissement, des services financiers spécialisés (notation, recherche et information) et des services d’intermédiation boursière, ainsi qu’aux sociétés de gestion de portefeuilles. Les conditions d’éligibilité au statut CFC seront également révisées, en autorisant notamment les bureaux de représentation d’entreprises financières étrangères à s’installer dans la zone et en permettant l’accès des établissements de crédit ayant le statut CFC aux dépôts en devises des personnes étrangères non résidentes.