Le SMIG horaire entamé par l’inflation

L’indice des salaires moyens dans le secteur privé, en termes nominaux, a augmenté de 2,1% au troisième trimestre 2016 (dernier chiffre disponible) au lieu de 2,2% un an auparavant.

Selon BAM, qui se fonde sur les données de la CNSS, cette augmentation ressort à 0,3% en termes réels (compte non tenu de l’inflation), en stagnation par rapport au même trimestre de 2015. Le SMIG horaire, lui, a baissé de 1,8% en termes réels au 4e trimestre 2016, en glissement annuel. BAM prévoit qu’au premier trimestre 2017, le SMIG horaire baisserait de 1,6%.