Le plan touristique d’Agadir signé le 8 avril

Emboîtant le pas à Casablanca et Fès, la région d’Agadir s’apprête à signer, samedi 7 avril, avec le ministère du tourisme, son Plan de développement régional touristique (PDRT), qui s’étalera sur la période 2006-2015. Il nécessitera un budget total de près de 3 milliards de DH et l’ONMT en déboursera le tiers.

Ce PDRT vise à donner un nouveau souffle à la première destination balnéaire nationale. Plusieurs axes d’actions prioritaires ont été identifiés, dont l’augmentation de la capacité d’accueil hôtelière et le renforcement des infrastructures d’animation et de loisirs. Le plan vise aussi à repositionner la destination sur le même palier que des destinations étrangères concurrentes. Sur le plan de l’hébergement, la région devra mettre sur le marché, en 2015, 32 000 lits hôteliers diversifiés supplémentaires, sachant qu’elle dispose actuellement de 27 000 lits. Il s’agira davantage de logements adaptés aux nouvelles cibles de clientèle visées, dont les nationaux, la clientèle du Moyen-Orient, de l’Europe de l’Est et des pays scandinaves.

Cette vision sera accompagnée d’une réelle transformation qualitative de l’espace urbain et de la mise en valeur des atouts de l’arrière-pays. Les futurs atouts d’Agadir se déclineront à partir de plusieurs produits : «plage et détente» avec logement en front de mer et animation ; «plage et dépaysement» avec la valorisation de l’arrière-pays par la création de «pays d’accueil touristique», avec un événementiel lié au terroir ; et «plage et famille» avec le développement de zones touristiques, notamment en faveur des nationaux. Grâce à ces projets, on vise 1,5 million de touristes et 12 millions de nuitées.