Le patron de l’ONCF défend son TGV au Parlement

Le directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF), Mohammed Rabie Khlie, devait passer, mercredi 9 avril, une séance d’oral chez les parlementaires. A l’ordre du jour, les projets d’infrastructures prévus par l’office mais aussi le TGV. A la demande du groupe de l’USFP à la Chambre des représentants, le patron du rail devait, en effet, venir expliquer le projet de TGV aux élus.

Ces derniers, comme l’a expliqué l’usfpéiste Khalid Hariri à La Vie éco, «sont soucieux d’en savoir plus sur un projet qui coûtera au pays 100 milliards de DH».