Le « Moroccan Village » : Un clin d’œil pour les investisseurs américains

La ville d’Orlando accueille du 4 au 9 octobre « The Moroccan Village » organisé conjointement par l’ambassade du Maroc aux Etats Unis et Musk Strategies.

Un événement inédit, appuyé par un collectif d’acteurs institutionnels et de marocains résidents aux États-Unis réunis pour la promotion des richesses du Maroc et rappeler le partenariat séculaire unissant le Maroc aux USA.
Dans ce sillage, l’Ambassadeur Lalla Joumala Alaoui a déclaré, lors d’un meeting organisé le jeudi 05 octobre à l’University of central Florida (UCF), ayant pour but d’exposer les opportunités d’investissement au Maroc, que « Ces valeurs communes ont été la pierre angulaire de l’amitié qui lie le Royaume du Maroc et les Etats-Unis d’Amérique depuis 240 années », s’est-elle réjouie, en faisant observer que cette « alliance historique est plus solide aujourd’hui que jamais, dans la mesure où les deux nations, qui se sont souvent retrouvées du même côté de l’histoire, partagent des intérêts stratégiques et œuvrent ensemble à la promotion de la paix, la stabilité et la prospérité dans la région et bien au-delà ».
L’ambassadeur a également rappelé que sur le plan économique et commercial, les deux pays sont liés par un accord de libre-échange (FTA), l’unique du genre signé par les Etats-Unis avec un pays africain, ajoutant que cet accord, entré en vigueur en 2006, a été le catalyseur pour la création d’emplois et l’augmentation des opportunités commerciales pour les secteurs privés américain et marocain, comme en témoigne le volume des échanges commerciaux qui a triplé depuis le lancement du FTA.
D’autres intervenants ont enrichi le débat lors de ce meeting, notamment Dwight Bush, ancien ambassadeur des Etats-Unis au Maroc et investisseur. A la Vie Eco, il a déclaré que l’économie marocaine devrait évoluer à un rythme plus rapide en misant sur la promotion des partenariats public-privé, avant d’ajouter que « Le pays dispose de solides atouts pour drainer les investissements étrangers. La stabilité politique et le positionnement géographique sont le cheval de bataille du pays, sur lesquels il devrait marqueter pour attirer les investisseurs ».