Le groupe Agouzzal fait appel au français Norton Rose

La restructuration du groupe Agouzzal, en proie à des difficultés financières, suit son cours. Ce dernier, et sur conseil de CDG Capital qui l’accompagne dans cette opération, avait fixé son choix sur le cabinet Primob pour la réalisation de l’inventaire et de l’évaluation du patrimoine immobilier du groupe. Les experts du cabinet ont d’ailleurs entamé des visites sur les différents sites du groupe, plus d’une centaine à travers les différentes villes, depuis fin avril, et devront rendre leur copie à la fin du mois de juin. Coût de l’opération : 500 000 DH. Lequel inventaire servira par la suite au montage financier et juridique de la restructuration. Au terme de cette dernière, le groupe Agouzzal devra se reconfigurer autour de trois holdings : industrielle, agricole et, enfin, immobilière. Mais pour cette partie du montage, les consultations sont toujours en cours pour le choix du cabinet à qui sera confié la confection du plan. Après le cabinet Saâïdi & Hdid, consulté en mars, les responsables du groupe Agouzzal et leurs conseillers de CDG Capital ont sollicité, début mai, le cabinet parisien Norton Rose pour une proposition dans ce sens. Si le cabinet est retenu, sa mission consistera à étudier et proposer la future architecture du groupe ainsi que les textes juridiques devant régir les futures holdings. Une tâche qui ne sera pas aisée puisqu’il faudra également voir l’impact de cette restructuration sur les engagements bancaires du groupe, surtout que de nombreux biens sont donnés en hypothèque. Selon des sources proches du groupe, la restructuration devra être finalisée avant le 31 décembre 2007