Le Forum Maroc-France se réunit à Laâyoune

La troisième édition du Forum d’affaires Maroc-France a eu lieu le 3 et 4 novembre à Laâyoune. Une occasion pour mettre le point sur l’avancement des projets menés dans le cadré du Plan de Développement de la Région.

Après Casablanca en 2014 et Paris en 2015, la ville de Laâyoune a accueilli, le 3 et 4 novembre, le Forum d’affaires Maroc-France. À cette occasion, la CFCIM et la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, les deux organisateurs de l’événement, ont mis à la disposition des donneurs d’ordres une plateforme de rencontre et des guichets sectoriels. Le but étant de leur présenter les opportunités d’affaires sur les secteurs d’activités qu’offre la région. Il s’agit essentiellement des secteurs du BTP et matières de construction, l’agriculture et la pêche, la plasturgie, la formation et ingénierie, les énergies renouvelables et infrastructures ainsi que, finalement, la sous-traitance.

Le Forum Maroc-France 2018 coïncide en outre avec le troisième anniversaire du lancement du Plan de Développement Régional (PDR), le nouveau modèle de développement territorial de la région.

En plus du contrat-programme royal couvrant l’ensemble des secteurs de l’économie (d’un montant de 44 MM DH et dont le taux d’engagement des projets qui atteint 60%), le PDR, doté d’une enveloppe budgétaire de 49 MMDH, ambitionne la réduction du taux de chômage à 9%, la création de 25 000 emplois et la captation de 6MMDH d’investissements privés, un objectif qui a été mis en exergue lors de cette troisième édition du forum.

Parmi les projets structurants de ce plan, figurent notamment le projet de valorisation des produits agricoles et camelins, l’aménagement des villages de pêche, l’aménagement et mise à niveau des villes, aéroports et voies, la réalisation de projets d’énergies renouvelables, le développement du pôle industriel Phosboucraâ, la construction d’importants équipements hydriques, ainsi que la réalisation d’importants projets couvrant les secteurs de la santé et de l’éducation.

Pour rappel, le PDR s’appuie sur cinq chantiers structurants : le désenclavement de la ville d’Es-Smara, l’émergence de la métropole Laâyoune, la consolidation de la compétitivité logistique et industrielle de la région, le renforcement de la connectivité électrique et informatique et la valorisation durable des ressources naturelles.

La région de Laâyoune-Sakia El Hamra s’étend sur une superficie de 140.018 Km , soit 19,7% du territoire national, compte 340.000 habitants ( RGPH 2014) et dispose d’un littoral qui s’étend sur 500 km.