Le fonds de modernisation de la flotte est relancé

On parle à nouveau du fonds de modernisation de la flotte côtière. Le dossier est relancé aujourd’hui par le ministère des Pêches maritimes pour lequel la mise à niveau des bateaux côtiers représente une urgence extrême .

Le montage financier du fonds a été fixé à 200 millions de DH. Trois sources de financement sont arrêtées. Le Maroc ira d’abord puiser dans la dotation financière de l’Union européenne, qui lui sera versée en contrepartie de l’accord de pêche. Le premier chèque tombera en juin 2006. Sur les 40 millions d’euros annuels, le ministère réservera 14 millions (154 MDH environ) à la modernisation du secteur. L’Office national des pêches devra également mobiliser 30 MDH bloqués chez lui depuis plusieurs années et qui sont destinés à ce dessein. En fin de compte, le reste (16 MDH) devra être complété par le recours au système bancaire. En contrepartie de leur participation, les banques partenaires seront privilégiées au niveau du financement du secteur en plus d’une garantie de remboursement de leurs crédits.

Selon le scénario actuel, le fonds servira de levier pour le financement des besoins de la modernisation jusqu’à hauteur d’un milliard de DH. Des sources dignes de foi affirment que trois grandes banques de la place ont déjà confirmé leurs intérêt pour la question. Il s’agit d’Attijariwafa Bank, du Crédit Agricole et de la Banque centrale populaire.