Le Fogarim ouvert à  l’acquisition des terrains

C’est officiel. Le comité de suivi du Fogarim vient de décider d’étendre la garantie Fogarim aux prêts destinés à l’acquisition de lots de terrains. L’annonce en a été faite récemment par le ministère de l’habitat et de l’urbanisme qui espère, à travers cette nouvelle mesure, pouvoir encourager les ménages des bidonvilles à accéder à la propriété et aider par là même à l’éradication des différents foyers d’habitat insalubre. D’autant que nombre d’entre eux préfèrent opter pour l’auto-construction mais sont freinés par le manque de moyens pour acquérir le terrain.

Pour ce qui est de la procédure de mise en œuvre de la garantie, il a été décidé d’adosser le crédit et la garantie en même temps à une simple promesse d’hypothèque que signerait le bénéficiaire du crédit, à charge pour lui d’inscrire effectivement l’hypothèque une fois qu’il disposera de son titre foncier individuel après l’éclatement du titre-mère.

Les pouvoirs publics comptent ainsi donner un petit coup de pouce au programme «Villes sans bidonvilles» (VSB). En effet, jusqu’à présent, les prêts destinés à l’auto-construction constituaient à peine 1% du volume global des fonds engagés, contre 99% qui ont servi à l’acquisition de logements finis.

Il est à signaler que, depuis la création du Fogarim, en 2003, mais surtout depuis 2005, année de sa relance, plus de 17 200 prêts ont bénéficié de la garantie du fonds pour un montant global de crédit garanti de 2,42 milliards de DH. On peut espérer une croissance encore plus rapide avec l’ouverture des crédits pour l’achat des terrains.