Le directeur de la CNOPS demande à  être déchargé

Selon des sources bien informées, le directeur de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS), Abdelaziz Adnane, a récemment demandé à  sa tutelle d’être déchargé de ses fonctions.

Dans quelques organes de presse, certains ont attribué cette requête, non encore acceptée par le chef du gouvernement, au dossier de médicaments coûteux falsifiés que le contrôle médical de la caisse a déjoué ou encore à des nominations «douteuses» au sein de la caisse.

Or le dossier des médicaments coûteux a été remis à la justice depuis août 2012 et les investigations, co-pilotées par le contrôle de la CNOPS et l’inspection de la Santé, ont permis de constater des ordonnances falsifiées et de déclencher, par la suite, la procédure judiciaire. Donc, aucun lien, selon notre source, avec  la demande de M. Adnane. Quant aux nominations douteuses, publiées par un hebdo, la CNOPS «va intenter une action en justice pour diffamation», affirme notre source. Au final, Adnane ne serait-il pas tout simplement en train de payer cher pour ses positions courageuses sur le dossier des prix des médicaments ?