Le déficit de liquidité des banques s’aggrave de 140% en un an

Selon Bank Al-Maghrib, le déficit de liquidité du système bancaire a atteint 37,7 milliards de DH au quatrième trimestre 2011, soit 30% de plus qu’au troisième trimestre et une progression de 140% par rapport au début de l’année, où le déficit se limitait à 15,6 milliards de DH. Cette aggravation est due, selon les explications de la Banque centrale, à l’accroissement des sorties de la monnaie fiduciaire du circuit bancaire (+9,1% à fin octobre) ainsi qu’au recul des avoirs extérieurs nets suite aux opérations d’importation (-9,1% à fin octobre). Cela dit, les taux sur le marché sont restés stables grâce principalement aux injections de liquidité.