Le Crédit agricole

Le projet d’une structure de financement des 800 000 agriculteurs non éligibles au financement bancaire classique ni au micro-crédit a été examiné lors du dernier conseil de surveillance du Crédit agricole (CAM), le 29 mai, et le principe en est acquis. La société de financement, filiale du CAM, aura à trouver des schémas pour des programmes de reconversion et de financement sur des cycles longs.Elle aura aussi la responsabilité technique des programmes d’aides aux agriculteurs en année de sécheresse et sera le récipiendaire des aides de l’Etat en la matière.Ainsi, la banque, qui s’apprête à doubler son résultat net cette année, sera protégée contre les aléas inhérents aux contraintes politiques.