Le carbone marocain à  la Banque mondiale

Le marché international de carbone né de l’accord de Kyoto s’active. Le Maroc échangera bientôt ses tonnes de carbone. C’est le projet de «récupération et torchage (brûlage) du biogaz dans la décharge d’Akreuch», à  Rabat, qui est concerné par cette transaction. Le projet a reçu deux offres d’achat de crédits carbone, de la part de la Banque mondiale et du Fonds de carbone européen.