L’Armée islamique d’Irak manipulée ?

offensive révélatrice d’une agence israélienne

Au moment où la France et le monde tout entier retiennent leur souffle pour les deux journalistes français toujours retenus en otage en Irak, un article, à contre-courant, est venu renforcer, voire confirmer, les soupçons au sujet des vraies motivations de cette Armée islamique d’Irak. Dans cet article haineux, publié le 31 août par une agence israélienne francophone, la Métula News Agency (Ména), l’auteur accuse le journaliste français Georges Malbrunot d’être pro-arabe engagé, pro-palestinien, donc anti-israélien. «Georges Malbrunot, écrit-il, qui travaillait alors pour Europe 1 en tant que correspondant dans la région, était un pro-arabe extrémiste, au-delà de tout ce qui est journalistiquement concevable. Il était si anti-israélien qu’il vivait comme si Israël n’existait pas. Il habitait le quartier de Cheikh Jarrah, dans la Jérusalem arabe». Le reste de l’article est de la même eau. En gros, c’est bien fait pour sa g…, il n’a que ce qu’il mérite. Le plus grave est que l’article a été photocopié et diffusé récemment à grande échelle dans les rédactions parisiennes.
Que faut-il en conclure ? Que les gens de l’Armée islamique d’Irak ont perdu la boule au point de faire du tort à un «ami», en l’occurrence le journaliste Malbrunot ? Ou alors que cette même Armée islamique d’Irak est manipulée par Israël. Par des anti-arabes et anti-musulmans, sinon, comment expliquer que pratiquement tous les otages de ce groupuscule sont originaires de pays connus pour s’être opposés à l’invasion américaine ? L’article de l’agence israélienne constitue peut-être un début de réponse .