L’Amérique latine par la voie royale

une multitude d’accords signés

La tournée effectuée par SM Mohammed VI en Amérique latine ouvrira incontestablement l’économie marocaine sur de nouveaux débouchés pour les produits marocains qui restent tributaires de marchés certes presque captifs, mais qui réduisent la marge de manœuvre de nos échanges. Les accords signés avec les pays visités en premier, à savoir le Mexique, le Brésil et le Pérou, donnent un avant-goût de ce que pourrait rapporter la coopération avec l’Amérique latine.
Pour le Brésil, par exemple, l’accord signé entre l’OCP et le leader brésilien des fertilisants générera un investissement de 2,65 milliards de DH (265 millions de dollars) à Jorf Lasfar pour la réalisation d’une unité de production d’acide phosphorique. Au Brésil toujours, un autre accord important a été signé avec les pays membres du marché commun des pays d’Amérique du Sud (Mercosur). Auparavant, au Mexique, S.M. le Roi avait présidé la signature de plusieurs accords de haute importance dont un portant sur la création d’une Commission mixte de coopération maroco-mexicaine. Au Pérou, trois accords ont été signés sous la présidence effective du Souverain et du Président péruvien. Un accord entre la CGEM et la Fédération des hommes d’affaires péruviens, un second pour la coopération scientifique entre l’INRH et l’Institut de la Mer du Pérou et, enfin, un troisième entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays.
A côté de ce bilan très fructueux, la visite royale, la première d’un Souverain marocain en Amérique latine, a eu un accueil chaleureux et aura surtout, et certainement, des retombées positives sur l’image du Maroc, sa position sur l’échiquier international ainsi que sur sa cause nationale