L’affichage public bientôt réglementé…

Le Groupement des annonceurs du Maroc (GAM) vient de finaliser une charte sur l’affichage public, qu’il s’apprête à soumettre au maire et aux élus du Conseil de la ville de Casablanca. La charte, qui s’est inspirée d’un document analogue adopté par la ville de Paris, a pour objectif de remettre de l’ordre dans cette activité qui a connu, selon eux, une évolution anarchique. Exemple frappant du diagnostic établi par la commission : 18 panneaux publicitaires dans un même rond-point à Casablanca ! Parmi les propositions faites : le chaînage. Pour le GAM, l’adoption de la charte est primordiale en raison de la croissance enregistrée par cette activité qui réalise un chiffre d’affaires de 250 à 300 millions de dirhams et qui compte une vingtaine d’entreprises, dont 13 implantées à Casablanca.