La TV de Laà¢youne cartonne

Le 6 novembre dernier, date symbolique de la Marche verte, la TVM annonçait le lancement de sa télévision régionale de Laâyoune. Une démarche qui avait fait beaucoup jaser à l’époque. On estimait qu’il s’agissait tout au plus d’une démarche politique.
Fausse appréciation. Aujourd’hui, deux mois et demi seulement après son lancement, la télé de Laâyoune cartonne. Malgré sa plage horaire de retransmission limitée à 3 heures seulement par jour, de 21 h à 00 h, la chaîne est en passe de rafler la mise aux concurrents, notamment la radio du Polisario. La raison, les téléspectateurs sahraouis y trouveront ce qu’ils ne pourront jamais regarder ailleurs : des émissions culturelles typiquement hassanies, des tables rondes et débats sur les questions de la région et, en prime, un journal télévisé à forte dominante régionale. D’où un engouement qui, selon des sources à la TVM, dépasse la région. Les Mauritaniens suivent également les programmes de la télé de Laâyoune.
Tout cela alors que cette télé tourne aujourd’hui avec les moyens financiers du bord, essentiellement puisés dans le budget de la TVM, en attendant qu’elle ait son propre budget. Les responsables de Dar Al Brihi sont d’ailleurs en train de finaliser le montage financier pour permettre à la chaîne de voler de ses propres ailes. Pour mettre sur pied ce budget, d’environ 15 millions de DH par an, la TVM a eu l’idée de faire appel, entre autres partenaires, aux collectivités locales. Pour une première, l’expérience est certes réussie, mais le plus dur reste à faire, à savoir pérenniser, développer et surtout dupliquer dans d’autres régions. Pour cela, les responsables de la première chaîne ne se font pas d’illusions : «Sans les moyens, notamment financiers, nous n’irons pas loin». Allusion est faite ici précisément au budget d’investissement de la TVM qui, comble de l’ironie, a été revu à la baisse en 2005.