La Scif dans le giron

L’opération est passée quasi inaperçue. La Scif, Société de carrosserie et d’industrie ferroviaire, n’est plus propriété de l’ONCF. Le groupe Chaâbi, dans une logique de croissance externe, s’est en effet offert 80 % du capital de la société. L’ONCF n’y détient plus donc que 20%. Cette opération revêt un aspect hautement stratégique pour le groupe Ynna lorsqu’on sait que ce dernier avait annoncé au mois d’août sa décision de se lancer dans la sidérurgie. La Scif est de ce fait un client potentiel de l’aciérie du groupe qui fournira également l’activité BTP et immobilier d’Ynna Holding.