La réforme du contrôle a freiné le rythme des inspections

En 2007, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) avait opéré une refonte en profondeur de son dispositif de contrôle avec pour objectif principal plus de transparence et de rigueur à travers la centralisation au niveau du siège à Casablanca. Sauf que la réforme a eu un effet inattendu : la baisse vertigineuse des missions d’inspection qui sont passées d’une moyenne de 40 000 par an avant la réforme à seulement 3 000 depuis 2007. Du coup, le nombre moyen de salariés régularisés est tombé de 200 000 à 40 000 par an seulement.