La presse marocaine doit jouer son rôle

En analysant la presse, surtout écrite, ces derniers mois, j’ai remarqué que les journalistes ont de moins en moins tendance à faire leur véritable travail, c’est-à-dire l’investigation. Une grande majorité des sujets traités le sont à travers des événements, comme les conférences de presse, ou de la documentation comme les communiqués et les dossiers de presse. Or, vous, les journalistes, vous devez profiter du fait d’avoir accès aux sources de l’information pour la présenter à l’opinion publique mais avec une investigation et une analyse. Les maux dont souffre aujourd’hui notre pays, comme la corruption, la mauvaise gestion des deniers publics, la bureaucratie et j’en passe, ne peuvent être combattus efficacement s’il n’y a pas de dénonciation, d’enquêtes approfondies. Or les pouvoirs publics et les autorités ne peuvent pas, à eux seuls, être au courant de tout ce qui se passe. Dans d’autres pays comme la France ou les USA, de nombreuses affaires de malversations ont été mises à nu grâce aux médias, notamment la presse. C’est de cette manière que la presse peut se rendre utile au pays et pas en colportant les rumeurs, en spéculant sur des sujets creux comme le remaniement ministériel. Cela ne nous avance à rien.