La micro-entreprise, championne de l’économie

La PME – et encore moins la grande entreprise – n’est plus la championne de l’économie marocaine. Même si cela ne doit pas faire plaisir à nos amis de la CGEM, ni à ceux de la Fédération des PME/PMI, les chiffres sont là pour le prouver. Selon le Haut commissariat au Plan, 97,7% du tissu économique marocain est constitué de micro-unités employant moins de dix personnes.
Le recensement économique réalisé en 2001/2002, et dont l’exploitation des chiffres vient à peine d’être achevée, nous livre également d’autres surprises. A commencer par le nombre d’établissements économiques, publics ou privés, qui opèrent aujourd’hui au Maroc. Ils sont au nombre de 750 916 et emploient 2 239 292 salariés de manière permanente. Un petit calcul rapide nous donne le ratio d’une entreprise pour 39 habitants. Un taux de couverture qui ferait rougir bien d’autres secteurs comme la santé, l’éducation ou les services de base. Les chiffres livrés par ce recensement deviennent encore plus intéressants quand il s’agit de faire les répartitions par régions ou par grandes branches. Ainsi, on nous apprend que c’est le secteur tertiaire qui constitue le premier pôle de concentration des établissements économiques au Maroc, avec 54,9 % pour le commerce et 23,4 % pour les services, contre 20,5% seulement pour le secteur industriel. Petite consolation, toutefois, pour nos industriels : ils sont les premiers créateurs d’emplois privés, avec 36,7% des salariés permanents occupés, soit environ 822 000 personnes.
Quant à la répartition géographique, trois régions accaparent à elles seules près du tiers des unités économiques (36,9%) et la moitié des effectifs des employés (47,7%). Il s’agit, évidemment, du Grand Casablanca, de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër et de Souss Massa-Draâ. Cette donnée, récurrente et désormais connue de tous, mérite néanmoins d’être rappelée tant elle souligne le déséquilibre régional qui caractérise le Maroc en ce qui concerne la répartition tant de la population que de l’activité économique