La Fondation Zakoura en quête d’une couverture du risque de change

Quand on rembourse une dette en devises, et vu les perturbations actuelles des places financières, mieux vaut se prémunir contre le risque de change.

C’est ce que tente de faire depuis quelques jours la Fondation Zakoura pour le microcrédit, qui a contracté récemment un emprunt de 15 millions d’euros auprès de l’Agence espagnole de coopération internationale (AECI). Plusieurs banques et établissements financiers de la place sont actuellement consultés par la fondation pour le montage financier de la couverture du risque de change.