La compensation industrielle en marche : la première convention signée par Alstom

Une unité industrielle qui réalisera à terme 310 millions d’euros à l’export, des contrats avec des entreprises marocaines, 535 millions d’équipements à acheter auprès de fournisseurs marocains…c’est ce à quoi s’engage le groupe français Alstom pour les 10 prochaines années pour accompagner la réalisation des gros contrats d’infrastructure qu’il a décrochés au Maroc, notamment dans le transport. Ces engagements feront l’objet d’une convention qui devait être signée jeudi 6 janvier entre le groupe français et le gouvernement marocain. Alstom promet également de contribuer à la création d’un institut de formation aux métiers du transport ferroviaire. Les engagements d’Alstom, qui seront mis en œuvre courant 2011, devront générer près de 5 000 emplois.