La Comanav prend pied au Sénégal

elle exploitera la ligne dakar-ziguinchor

La Comanav continue de faire de la croissance externe. Après le rachat, courant 2004, de deux entreprises au Maroc, en l’occurrence Marbar et Ferry Maroc, la compagnie s’apprête à faire de même au Sénégal. En effet, selon des sources à la compagnie, les autorités sénégalaises avaient émis le souhait, lors de la visite royale en juin dernier, que Comanav prenne en charge la ligne de transport maritime entre Dakar et Ziguinchor, située en Casamance. Cette ligne, dite de bateau-taxi, transportait chaque jour des milliers de passagers entre les deux villes jusqu’au triste accident du Joola qui avait fait plus de 1000 morts.
Depuis, la ligne ne fonctionne plus. Raison pour laquelle les autorités sénégalaises ont sollicité la Comanav pour assurer la liaison. Initialement, le montage prévoyait l’intervention partielle de la compagnie à travers une filiale dans laquelle elle serait actionnaire à 50%. Mais au fil de la réflexion, le montage a évolué. Selon des sources à la Comanav, cette dernière, à la demande des autorités sénégalaises, assurera à elle seule l’exploitation de la ligne. Depuis juillet dernier, plusieurs délégations d’experts marocains se sont rendues à Dakar pour approfondir les données techniques et financières. Aujourd’hui, il semble que le schéma final soit prêt. Le président de la Comanav, Toufik Ibrahimi, et le directeur de la Marine marchande, Azzeddine Diouri, ont effectué un voyage éclair de 24 heures au Sénégal, mercredi 22 décembre, pour finaliser l’opération.
Au départ, la Comanav commencera par affréter un navire pour l’exploitation de la ligne en remplacement du ferry qui avait coulé. Interrogé sur le coût de l’opération, un haut responsable de la compagnie s’est contenté d’assurer que «la ligne est rentable»