La CNSS boude ses homologues

elle ne participe pas à une rencontre sur les retraites

La rencontre organisée les 25 et 26 février à Skhirate autour du thème des retraites s’est bien déroulée et a été riche en débats. Mais tous les participants ainsi que les observateurs ont relevé l’absence de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) qui est pourtant l’une des pièces maîtresses du système puisqu’elle gère les retraites des salariés du privé, alors que toutes les autres caisses étaient là, à savoir la CIMR, la CMR et le RCAR. Une absence qui n’a pas manqué de susciter des questions, notamment sur ses vraies raisons.

Contactés par La Vie éco, les responsables de la CNSS expliquent leur absence par deux raisons majeures. La première, de forme, réside dans le fait que «l’invitation en vue de [les] associer à cette manifestation leur a été adressée cinq semaines auparavant». Un délai que les responsables estiment trop court pour pouvoir préparer une communication sur le thème. La seconde explication, elle, concerne le fond. En effet, la direction de la CNSS estime que le thème choisi par les organisateurs de ces deux journées d’études, à savoir le financement des régimes de retraites, en relation avec le principe de solidarité, «n’est vraiment pas une préoccupation de la caisse à court terme». Voilà pour les explications officielles. Cela dit, beaucoup d’observateurs estiment que cet incident n’est que la partie visible de l’iceberg et le mettent sur le compte du froid qui s’est installé entre la CNSS et la CIMR, depuis le moment où il avait été question que la CIMR soit absorbée par la CNSS. Les deux managers, eux, ont toujours affirmé avoir des relations très cordiales.