La CDG redéfinit ses métiers

Une stratégie 2007-2010 en préparation

CDG par-ci, CDG par là ! Depuis trois ans, la Caisse de dépôt et de gestion, déjà un acteur de taille par le volume des fonds qu’elle gère, est partie prenante dans pratiquement tous les grands projets structurants du pays : Bouregreg, marina de Casablanca, réhabilitation de l’ancien aérodrome d’Anfa, Casashore, Rabat Technopolis…, sans compter une multitude de projets touristiques et immobiliers à travers le pays. A tel point que beaucoup se posent des questions sur le rôle de la caisse et son positionnement.

Le management de la CDG, au fil de ces évolutions, a fini par prendre la décision de recadrer les métiers de la caisse. Depuis la mi-février, un gros processus de réflexion en interne est lancé. Objectif : élaborer un plan stratégique pour la période 2007-2010. Plus qu’un simple plan de développement, la future feuille de route sera l’occasion pour le management de la CDG de mieux clarifier les champs d’activité du groupe ainsi que le rôle et la nature de ses interventions. D’ores et déjà, les responsables ont retenu trois grands domaines d’activité autour desquels sera construite la nouvelle stratégie : la gestion des fonds de retraites, le développement territorial et, enfin, les métiers de la banque, finance et assurance.

Depuis quelques semaines, le management organise des rencontres régulières avec l’encadrement et les responsables des différentes entités du groupe pour, d’une part, organiser la remontée de l’information et, d’autre part, faire adhérer à la nouvelle vision. Tout cela devrait permettre à M. Bakkoury de remettre sa nouvelle feuille de route début juin à la commission de surveillance, au sein de laquelle siège le ministère des finances.