La CDG et Saham rachètent Essaà¢da

l’opération sera annoncée incessamment

Grosse opération dans le secteur des assurances. De source sûre, La Vie éco a appris que la CDG et le groupe Saham (Moulay Hafid Elalamy) ont pris le contrôle de la compagnie Essaâda en rachetant les parts de la famille Ouazzani. Selon des sources proches du dossier, l’opération a été bouclée et l’annonce officielle est attendue dans les jours qui viennent. Quant au montage financier, il découlera en fait de deux opérations concomitantes. La première consistera en une augmentation de capital qui sera entièrement souscrite par les nouveaux propriétaires. Parallèlement, la CDG et le groupe Saham rachèteront les parts restantes détenues par la famille Ouazzani.

Contactés par La Vie éco, ni la CDG ni la direction du groupe Saham n’ont fait de commentaire. A la CDG, on a simplement répondu que «pour l’heure, il n’y a encore rien d’officiel». Moulay Hafid Elalamy, lui, est resté injoignable car en mission à l’étranger.

L’opération est importante: elle consiste en un rapprochement, même de manière indirecte, entre quatre compagnies d’un coup. En effet, la CDG est déjà actionnaire majoritaire des compagnies Sanad et Atlanta. Saham, lui, est propriétaire de la CNIA. A ces trois compagnies s’ajoutera donc Essaâda. Mais tout dépend de la configuration que vont donner les parties concernées à ce groupement. Sanad, Atlanta et Essaâda finiront-elles par fusionner ? Que deviendra la CNIA : restera-t-elle dans le giron de Saham ou sera-t-elle revendue à la CDG pour fusionner avec l’ensemble ? Que deviendront par ailleurs les membres de la famille Ouazzani occupant des postes de direction à Essaâda ? Des sources parlent d’indemnisations de départ.

Rappelons qu’il y a quelques mois, la famille Ouazzani était sur le point de revendre la compagnie à des investisseurs français. Mais les autorités, notamment le ministère des Finances, s’étaient opposés à la transaction.