Khadija Doukkali en campagne pour Sarkozy

Elle est également de nationalité française

L’ambiance des campagnes électorales l’aura poursuivie jusqu’au Canada. Elle, c’est Khadija Doukkali. Présidente de la Fédération des industries de la mer (FIM) pendant plusieurs années, elle avait mené campagne au cours de l’été 2006 pour briguer un mandat à la tête de l’Association des femmes chefs d’entreprises (Afem). Khadija Doukkali a claqué la porte de l’Afem pour contester, selon elle, «les conditions de déroulement de ces élections», qui avaient fait couler beaucoup d’encre. Quelques jours après, elle a surpris son entourage en annonçant son retrait de la scène et son départ pour le Canada pour y passer une année sabbatique.

Mais voilà que les démons de la politique et des élections la reprennent. Et de quelle manière ! Car Khadija Doukkali, tenez-vous bien, est le directeur de campagne, pour le Québec et dans les provinces maritimes, de Nicolas Sarkozy, candidat de l’UMP aux présidentielles françaises d’avril 2007.

Comment s’est-elle retrouvée dans cette position ? En fait, ce que peu de gens savent, c’est que Mme Doukkali est aussi de nationalité française puisqu’elle est de mère française. «Lorsque je me suis inscrite a l’UMP, je ne me doutais pas que j’arriverais à de telles responsabilités. Nicolas Sarkozy est un surdoué de la politique dont la vision et le franc-parler m’ont poussée à m’engager dans la conquête de la présidence». Une énorme responsabilité ? « J’aime les challenges, surtout lorsqu’il faut tout mettre sur pied et construire une stratégie gagnante. J’aime profondément le Maroc, mais j’aime aussi profondément la France qui est mon autre patrie.»

Sur place, Khadija Doukkali s’est déjà mise à la tâche en faisant tandem avec le délégué local de l’UMP, François Lubrina. «Lui fin politicien et moi femme entrepreneur. Le mélange est étonnant», reconnaît-elle.