Kessal, avec Alaoui mais contre Chaïbi

Hammad Kessal, le vice-président de la CGEM qui s’était illustré par ses prises de position contre l’ancienne équipe dirigeante de la confédération réendosse son habit de contestataire. Depuis fin mars,  il a officiellement suspendu ses activités au sein du patronat. L’intéressé explique cette décision par le fait qu’il ne partage pas le choix de la candidature de Mohamed Chaïbi au poste de président pour les élections devant avoir lieu dans un mois. En revanche, M. Kessal affirme qu’il soutiendra la candidature de Youssef Alaoui qui se présente en tandem avec M. Chaïbi. De l’opposition en vue ?