Kerzner emprunte 2 Md de DH localement

un crédit consortialisé au taux de 5%

Après avoir été attributaire en 2005, dans le cadre du plan Azur, de l’aménagement de la station Mazagan près d’El Jadida, le consortium mené par le sud-africain Kerzner International s’attelle au montage financier de l’opération dont l’investissement global totalise 5,3 milliards de DH. En effet, de source proche du dossier, le consortium qui comprend, outre le groupe Kerzner, la CDG (Caisse de dépôt et de gestion), la Somed (Société Maroc-Emirats de développement), la Mamda-MCMA et le dernier arrivé, le géant émirati Istithmar, s’apprête à  lever, auprès de plusieurs banques marocaines, une dette consortialisée de 2 milliards de DH. La joint-venture et maà®tre d’ouvrage du projet, Société d’aménagement d’Al Haouzia (Samaz), dont le capital devrait dépasser à  terme le milliard de DH, est actuellement en négociations très serrées avec les prêteurs, notamment pour obtenir un taux à  long terme des plus faibles qui devrait se situer aux alentours de 5%. Fortement intéressée par la rentabilité de l’investissement, la Banque Centrale Populaire, chef de file du consortium des créanciers, envisage même une entrée dans le capital de Samaz.

C’est dire que le projet dispose de tous les atouts pour être un grand succès commercial et financier. Edifiée sur une superficie de plus de 500 hectares, la station touristique de Mazagan, avec un emplacement stratégique desservi par l’autoroute Casa-El Jadida, prévoit une capacité d’hébergement de 8 000 lits, dont 3 900 lits hôteliers. La première phase du projet devrait être finalisée en 2008 avec l’ouverture de la première unité hôtelière de la station.

Le patron de la BCP est intéressé par une prise de participation dans la société d’aménagement de la station de Mazagan.