Karim Ghellab candidat aux élections de 2007

La politique ne lui a pas réservé que des bonnes choses, avec un mandat ministériel houleux, mais le ministre de l’équipement et du transport, président de la commune urbaine de Sbata (Casablanca), a décidé de rempiler. A la question de savoir s’il se présentera aux prochaines élections, M. Ghellab répond oui, sans hésiter.

Conscient que ce ne sera pas une partie de plaisir pour lui, le président sortant estime qu’il s’agit d’un «devoir» envers ses électeurs mais aussi la suite normale de l’exercice de la responsabilité après celle qu’il a assumée au sein du gouvernement. Le technocrate Karim Ghellab a-t-il chopé le virus de la politique ?