Kamal Bensouda jette l’éponge

Kamal Bensouda jette l’éponge. Arrivé aujourd’hui au terme de son mandat à la tête du CRT (Conseil régional du tourisme) de Marrakech, le directeur général d’Atlas Hospitality ne compte pas, bien que les statuts le lui permettent, se présenter pour un second mandat. Plus que cela, il a décidé également de démissionner de son poste au sein de la Fédération du tourisme.
Ras-le-bol, désillusion ou bâtons dans les roues ? Pour plusieurs membres de la Fédération du tourisme, ce serait un peu les trois. Mais l’intéressé considère que sa démission ne doit pas être un sujet de polémique. «Il faut renouveler les équipes pour permettre à d’autres personnes de prendre le relais du travail associatif entamé», confie-t-il. De plus, il ajoute que son désir est à présent de «s’impliquer davantage dans ses activités professionnelles dont les enjeux de croissance et de développement sont devenus très importants».
Il faut dire qu’Atlas Hospitality, dont il est directeur général, gère aujourd’hui douze hôtels à travers le Maroc alors qu’elle n’en possédait que deux à son arrivée. L’enseigne, filiale de la RAM, compte très vite devenir le numéro un des groupes marocains exerçant dans l’hôtellerie, avec une ouverture d’hôtel tous les six mois sur les trois prochaines années. Un défi important pour Kamal Bensouda qui compte s’y consacrer à plein temps. Et comme ses hôtels sont situés dans différentes régions du Maroc, rien ne l’empêche de s’impliquer dans le développement touristique d’autres régions comme Tanger, Essaouira ou encore Agadir… A suivre.