Jorf Lasfar V et VI confiés à  Taqa

Un accord signé incessamment avec le gouvernement.

L’information vient d’être officiellement confirmée : l’émirati Taqa, actuellement propriétaire à 100% du capital de la société Jorf Lasfar Energy company (JLEC), confirme ses ambitions de prendre en charge les 5e et 6e tranches de la centrale dont il a la gestion. Depuis la mi-mars, en effet, des sources bien informées avaient révélé, en avant-première à La Vie éco, l’ouverture de pourparlers entre Taqa et les pouvoirs publics, notamment l’Office national de l’électricité (ONE) pour la concession des deux tranches en projets. Dans un communiqué daté du 31 mars, la direction de Taqa à Abu Dhabi a clairement annoncé que le groupe est sur le point de signer un accord avec le gouvernement marocain dans ce sens. Pour financer son projet, Taqa vient de lever, d’ailleurs, auprès d’un consortium de banques marocaines, un emprunt d’un milliard de DH remboursable sur une durée de 18 ans.
D’un autre côté, Taqa dévoile aussi ses visées sur d’autres projets, notamment dans les énergies renouvelables. L’opérateur affirme, en effet, qu’il compte soumettre une proposition dans le cadre de l’appel d’offres pour la réalisation et l’exploitation du parc éolien de 300 MW en projet à Tarfaya. Pour cette soumission, Taqa a choisi de s’allier avec l’espagnol Iberdrola Ingenieria Construccion qui a déjà réalisé des parcs similaires dans le nord du pays. Le groupe a annoncé par la même occasion d’autres projets au Maghreb, notamment à Bizerte en Tunisie où il compte réaliser et exploiter une centrale à cycle combinée (comme celle de Tahaddart) d’une capacité de 500 MW.
Pour rappel, c’est en février 2007 que Taqa avait racheté 100% du capital de Jorf Lasfar, suite au retrait de ABB et CMS Energy.