Indemnisés après 12 ans d’attente

393 employés de l’OCE viennent de recevoir leurs chèques.

Ils ont dû attendre 12 ans pour être indemnisés. Eux, ce sont les 393 employés qui travaillaient dans une station de conditionnement d’agrumes à Berkane. La société qui gérait cette unité était une filiale de l’Office de commercialisation et des exportations (OCE). Mais en 1998, période pendant laquelle l’office était en pleine déconfiture, le gouvernement de l’époque, mené par Abderrahmane Youssoufi, avait décidé la liquidation judiciaire de cette société comme beaucoup d’autres filiales. Depuis, la station est à l’arrêt et 393 employés, dont 375 occasionnels et 18 titulaires attendaient de recevoir leurs indemnités de licenciement.
Et c’est finalement lundi 25 octobre 2010, soit 12 ans plus tard, qu’ils ont enfin eu leurs chèques. Lors d’une réunion tenue à Berkane avec les autorités locales et les syndicats, Najib Mikou, le DG de l’office, est venu leur remettre leurs indemnités séance tenante. Certains employés ont même eu droit à de l’argent liquide au lieu du chèque. En tout, l’OCE a déboursé ce jour-là 3,9 millions de DH pour solder ses comptes avec les ouvriers. Mais ce n’est pas tout. L’office pilote dans la région de Berkane un grand projet d’agrégation d’agrumiculteurs et aura forcément besoin de collecter et conditionner les récoltes. La solution était donc toute indiquée : l’office a remis en service la station déjà équipée. Mais, cette fois-ci, on ne tombera pas dans les mêmes erreurs : la gestion de la station a été confiée à une entreprise privée qui ramènera du personnel intérimaire en fonction des besoins. C’est la deuxième opération du genre cette année, une première de moindre importance avait été réalisée en janvier dernier avec une autre filiale en liquidation à Sidi Slimane dans le Gharb. L’OCE avait dû débourser 2,5 millions DH pour indemniser quelque 200 ouvriers occasionnels.