Huit ministres à  France expo !

400 sociétés françaises y ont participé.

Latroisième édition de France Expo, organisée par la CFCIM (Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc), la Mission économique de Casablanca et Ubifrance, et qui a ouvert ses portes mercredi
8 mars, prend fin ce vendredi 10. Au total, près de 400 sociétés françaises originaires de 21 départements sont venues présenter leur savoir-faire. Quelque 20 000 visiteurs, professionnels pour la plupart, ont aussi emprunté les allées de l’espace d’exposition.
Mais le plus important à signaler est que huit ministres marocains et non des moindres ont assisté à la séance inaugurale aux côtés de leur homologue français chargé des Petites et moyennes entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et des Professions libérales, et de l’ambassadeur de France au Maroc.
S’il y a autant d’attention de part et d’autre, c’est qu’il y a des intérêts à sauvegarder. La France est le premier partenaire commercial du Maroc. En 2004, les échanges entre les deux pays ont totalisé 58 milliards de DH, soit le quart des échanges extérieurs du Maroc. Au cours du premier semestre 2005, la part de l’Hexagone dans les échanges du Maroc a gagné un point par rapport à l’année précédente à 19 %, assez loin devant l’Espagne et l’Italie.
Mais rien n’est jamais acquis. Mondialisation oblige, il faut plus que de l’affectif pour garder un partenaire commercial de taille. Le Maroc a intérêt à continuer à dégager la voie pour les investisseurs français qui injectent chaque année pas moins de 22 milliards de DH dans le pays via les 500 sociétés qui y sont installées ou l’arrivée de nouvelles entreprises, tout comme l’Hexagone doit se méfier de la concurrence d’autres pays intéressés par le Maroc. C’est pour cela que France-expo vallait le détour pour le quart du gouvernement.

Huit ministres ! Beaucoup d’attention de part et d’autre car d’importants intérêts à sauvegarder.