Hôtel Lincoln : des saisies conservatoires pour 21 MDH

Et de deux ! Un nouvel arrêté d’expropriation de l’hôtel Lincoln, au profit de l’Agence urbaine et la préfecture de Casablanca, vient d’être publié au Bulletin officiel du 29 janvier. Une première procédure d’expropriation, entamée en 2007, n’a pas donné de résultats à la suite d’un recours déposé par les propriétaires auprès du tribunal administratif. Cette fois-ci, l’Agence urbaine semble décidée à aller jusqu’au bout. Mais, pour qu’elle prenne possession de l’hôtel, l’agence devra s’acquitter, en plus du prix de la propriété, d’un montant d’environ 21 MDH qui correspond à des saisies conservatoires inscrites par des ex-locataires et des héritiers de la famille Bendari, propriétaire de l’établissement.