Haj Fahim décroche le monopole des alcools

Il a fallu près de cinq ans pour que l’Etat trouve enfin un repreneur pour la gestion déléguée du Service autonome des alcools (SAA). C’est en 2004, en effet, que la direction des entreprises publiques et de la privatisation (DEPP) avait lancé la confection du cahier des charges puis un appel d’offres et c’est à peine mardi 5 mai courant que l’Etat a signé officiellement un contrat de gestion déléguée avec une entreprise privée marocaine, en l’occurrence la société Somatreg, filiale de Delta Holding (Groupe Haj Fahim). 
Dans les faits, la société avait été déclarée adjudicataire du marché fin 2008 sauf qu’il a fallu du temps pour finaliser les détails du contrat en vertu duquel la société gérera le SAA. Ce dernier, rappelons-le, assure, sous la tutelle du ministère de l’industrie et du commerce, des activités relatives à l’achat, la vente et la distillation des alcools, dont l’éthanol, destinés à la fabrication de vinaigre, de produits pharmaceutiques et produits industriels et chimiques (hors boissons alcoolisées). La société s’est engagée à réaliser un investissement de 30 MDH sur la durée de gestion en plus des redevances sur chiffre d’affaires qu’elle versera à l’Etat.
Opérant déjà dans la fabrication d’éthanol, Delta Holding, par ailleurs cotée en Bourse, avait, au moment de présenter ses résultats semestriels de 2008, dévoilé ses ambitions pour devenir le premier fabricant de biocarburants au Maroc en partenariat avec la Samir.