Grippe aviaire, le virus avait déjà  muté… en 1918

Dans son édition du mois de décembre, le magazine scientifique Sciences & Vie, qui se réfère aux récentes conclusions de chercheurs américains, rapporte que la grippe espagnole, qui a causé la mort de plus de 20 millions de personnes entre 1918 et 1919, était d’origine aviaire. Le virus se serait adapté à l’homme à la faveur d’une mutation. Les conclusions de cette recherche devront servir de modèle pour se préparer à une éventuelle mutation du virus H5N1 qui sévit actuellement.