Grippe aviaire : ce qu’il faut savoir

les oiseaux migrateurs surveillés de près

Faut-il avoir peur de consommer du poulet, en ces temps où le spectre de la grippe aviaire se profile en Europe ? En dépit des assurances avancées par les responsables gouvernementaux, les Marocains ont commencé à bouder la viande blanche. Les prix étaient tombés à 8,50 DH/kg au départ de la ferme, mardi 25 octobre.
Que se passe-t-il sur le terrain ? Pour le Haut commissariat aux eaux et forêts, les contrôles ont été densifiés au niveau des plans d’eau du pays qui accueillent des oiseaux migrateurs, à l’instar de la lagune de Moulay Bousselham, du lac Sidi Ali Boughaba (Mehdia), des lagunes de Sidi Moussa (Oualidia) ou encore du parc naturel de Massa dans la région d’Agadir. Les associations des chasseurs ont aussi été sollicitées pour signaler les morts suspectes d’oiseaux. Pour l’instant, rien à signaler.
Du côté de la Fisa (Fédération interprofessionnelle du secteur avicole), aucune alerte n’a été donnée chez les éleveurs. Les professionnels insistent sur le fait que l’élevage au Maroc est à près de 100% en espace confiné, ce qui limite les facteurs de prolifération. De plus, le Maroc n’a pas importé de poussins depuis avril 2002.
Voici les réponses aux questions courantes que l’on peut se poser : peut-on manger du poulet ? Oui, tant qu’il est cuisiné à très haute température, ce qui est le cas chez nous. Quid des œufs ? Ne pas en consommer à l’état cru. Doit-on se faire vacciner contre la grippe saisonnière ? Oui, cela est même conseillé car elle assure une meilleure immunité. Y a-t-il du Tamiflu (antiviral, partiellement efficace contre la grippe aviaire transmise à l’homme, à condition d’être utilisé dans les 36 heures après l’infection) dans les pharmacies ? Pour les laboratoires Roche, fabricant de l’antiviral en question, le médicament est disponible et les pharmaciens peuvent en passer commande à tout moment

Aucun poussin n’a été importé depuis avril 2002.