GMT+1 à  partir du 1er juin

Il prendra fin la veille de Ramadan.

Le Maroc passera officiellement à l’heure GMT+1 le 1er juin. Le décret devant instaurer cette décision a  déjà été signé par le ministre de la modernisation des secteurs publics et déposé auprès du Secrétariat général du gouvernement (SGG) en attendant sa publication.
Pourtant, pour cette année, beaucoup se demandaient si l’arrivée du Ramadan vers le 20 août ne pousserait pas le gouvernement de surseoir à la mesure, la durée étant trop courte. Du côté du ministère de l’énergie, il est expliqué que, même si le passage à GMT+1 prendra fin la veille du mois sacré, soit pour un peu moins de trois mois, «la mesure ne peut être que bénéfique». Et l’expérience de l’été dernier est là pour le prouver. Selon la direction de l’électricité au ministère de l’énergie, l’avancement de l’horaire officiel d’une heure a permis de réduire la puissance appelée de 90 MW chaque jour (effacement de la demande), ce qui représente beaucoup pour une période connue pour être un pic de la demande. Faire d’une pierre deux coups donc : on allège la pression sur le réseau sous tension et on économise sur la consommation. Pour le ministère de l’énergie, la question ne se pose même pas : «Malgré la durée courte, toutes les économies sont bonnes à prendre».
L’année dernière, le passage à GMT+1, appliqué durant 3 mois, avait permis de faire des économies conséquentes : 90 MW par jour soit l’équivalent de la puissance maximale d’une ville de 600 000 habitants comme Meknès, par exemple, ou encore 2 700 MW en un mois, soit l’équivalent de deux fois la capacité de la future centrale de Safi (1 320 MW). Ce qui au passage a permis à l’ONE de différer légèrement ses investissements. En tout cas, pour cette année, avec le GMT+1, les capacités hydrauliques et des prévisions de demande qui restent quasiment  stables (voir cet article), l’été sera nettement moins chaud pour l’ONE.