Ghellab veut des routes en béton !

La technique est utilisée dans plusieurs pays mais pas encore au Maroc : revêtir les routes avec du béton au lieu de l’asphalte. Bien que l’idée soit ancienne, le ministère de l’équipement pense sérieusement à la mettre en application. Il a demandé aux professionnels du béton de lui faire des propositions en ce sens, le cycle de vie actuel du réseau routier, y compris celui des autoroutes, étant trop court. Seul inconvénient, une route en béton coûte nettement plus cher qu’une route classique. A l’opposé, cette dernière présente une durée de vie n’excédant pas 15 ans, contre 40 pour une route bétonnée. Aux Etats-Unis, 30% des routes sont recouvertes de béton.