Ghali Sebti revient aux affaires

Mohamed Ghali Sebti, dont le nom avait défrayé la chronique à la fin des années 1990 dans le dossier connu sous le nom de «l’affaire des minotiers», est de retour aux affaires. Cette fois, il opte pour l’immobilier. Pour cela, Ghali Sebti a approché le groupe CFG, auquel il a proposé l’idée de la création d’un fonds dédié à l’investissement dans la pierre. L’idée, reprise par la banque d’affaires, a été par la suite soumise à deux autres institutionnels qui y ont adhéré. Mais l’initiateur du projet ne sera pas actionnaire dans le fonds qui porte le nom de Darif. Le capital de six millions de DH sera détenu, outre CFG Group, par RMA Al Watanya et une autre compagnie d’assurances dont le nom n’a pas été dévoilé.

Dans cette opération, Ghali Sebti siégera au conseil d’administration aux côtés de Rachid Haloui, architecte, mais aussi d’Amyn Alami, président du CRT de Casablanca et associé fondateur du groupe CFG, en plus d’un représentant de la compagnie d’assurance RMA Al Watanya et de Souad Benbachir Hassani (CFG), désignée présidente de la nouvelle société. En fait Ghali Sebti, affirment nos sources, interviendra uniquement en qualité de conseiller. Joint au téléphone, M. Sebti n’a pas souhaité faire de commentaire à ce sujet. Le dossier de l’association professionnelle des minotiers dans lequel, rappelons-le, il est poursuivi, n’est pas encore clos.