Festival Gnaoua, au top des destinations festives

Belle consécration que celle accordée par le quotidien anglais The Guardian au Festival Gnaoua et Musiques du monde. Ce dernier est retenu parmi les 12 destinations festives les plus intéressantes, pour l’année 2008, pour la qualité et l’originalité de sa musique. Il faut dire que ce festival est devenu incontournable et s’est fait une renommée qui dépasse les frontières. Ce n’est donc pas un hasard si le quotidien Le Monde a rejoint son confrère britannique dans son appréciation en écrivant, le 8 décembre dernier, qu’en «dix ans d’existence… [il] est devenu le premier des festivals de musique marocains – ce qui n’est pas rien au regard de l’intense activité festivalière du Royaume chérifien».

Depuis ce jour de juin 1998, où la première édition avait attiré quelques milliers de passionnés, à la dernière édition au cours de laquelle 500 000 spectateurs ont assisté aux différents concerts, lila et off, beaucoup de chemin a été parcouru avec, aujourd’hui, le déploiement d’une logistique impressionnante, avec 10 scènes, au lieu d’une seule à l’origine et de grands noms de la world music et du jazz tels Salif Keita, Youssou Ndour, The Wailers, Pat Metheny, Archie Shep, Gnawa Diffusion ou encore l’Orchestre national de Barbès. Bon vent.