Festival des musiques du désert : le geste maladroit

Le Festival des musiques du Désert, qui doit se tenir à Rissani et Merzouga du 18 au 21 septembre courant, vient d’enregistrer son premier couac. Au départ, l’idée originelle était de lancer un événement culturel qui servirait de levier économique pour la région. Mais il semble que l’association en charge de l’organisation, ait tout simplement décidé d’en faire un événement commercial, sans plus. Elle a décidé de faire payer l’entrée aux spectacles à 150 DH, alors même que les sponsors ne manquent pas. Les habitants de la région pourront-ils se permettre un tel luxe ? Que vaut un festival sans la population locale. De plus, aucun représentant de la région n’est membre du bureau organisateur.