Fès se dote d’un centre de valorisation des déchets dernier cri

A l’heure où Casablanca n’arrive toujours pas à gérer ses déchets, Fès donne l’exemple en la matière.

En effet, la ville de Fès vient de se doter d’un centre de tri et de valorisation de déchets, unique en son genre au Maroc et en Afrique. Aussi bien en termes de capacités qu’en technologie, à en croire le porteur du projet, le groupe Ozone et son partenaire, la commune de Fès. Déjà opérationnel, celui-ci sera inauguré, ce lundi 5 novembre, en présence d’officiels marocains et étrangers, dont plusieurs élus et ambassadeurs africains ; conviés à découvrir le savoir-faire marocain dans la gestion des déchets. Érigé sur 6 ha avec une capacité quotidienne de 300 tonnes extensible à 500 tonnes, le projet a coûté 56 millions de DH. L’objectif affiché est de valoriser près de 30% des déchets collectés. Le reste sera mis en décharge, ce qui devra à terme allonger sa durée de vie, mais pas que. En fait, le nouveau centre ambitionne de contribuer à l’augmentation du taux national de valorisation des déchets qui stagne à 10% ; alors que le secrétariat d’Etat chargée du développement durable ambitionne de le porter à 20% d’ici 2020.

– 50 emplois crées –
Côté emploi,  50 personnes ont été recrutés par Ozone alors que 200 emplois indirects devrait être crées par ses partenaires. Dans le même registre, 32 chiffonniers intégreront cet effectif après une formation dispensée par le groupe. « Les déchets collectés feront l’objet d’un tri mécanique puis d’un affinage manuel par des trieurs. Les produits recyclables récupérés (carton, plastique, métal) seront réutilisés comme matière première par les industriels locaux, où transférés vers des sociétés spécialisées afin d’être recyclés », nous explique Aziz Badraoui, le fondateur et le PDG du groupe Ozone. Ayant dominé le marché de la collecte des déchets – avec à la clé plus d’une soixantaine de contrats au Maroc et en Afrique (Cote d’ivoire, Mali et Soudan) -, l’entreprise crée en 2008 vise maintenant la filière naissante de la valorisation. A ce jour, Ozone emploie 7500 collaborateurs et dispose d’une flotte de 1200 engins. Son chiffres d’affaires frôle les 800 millions de DH dont 28% est réalisée à l’export.