Facilités de change en faveur des exportateurs de services

Depuis le 19 novembre, les montants relatifs aux contrats de représentation ou de courtage passés entre une société marocaine exportatrice de services et un commissionnaire étranger sont dispensés de l’accord préalable de l’Office des changes, à condition que lesdits montants soient d’une valeur inférieure ou égale à 10% à celle du service exporté (circulaire N° 1697). Jusqu’à présent, seules les sociétés exportatrices de biens bénéficiaient de cette mesure. Ce n’est donc que justice.