Enfin, 5 millions de touristes ?

Adil Douiri, ministre du Tourisme, a de quoi se frotter les mains. Au terme du mois d’octobre dernier, le nombre de touristes ayant visité le Maroc a atteint 4,7 millions de personnes. Le cap des cinq millions de visiteurs a de fortes chances d’être dépassé comme cela a été annoncé par le ministre en personne. Il faut signaler que sur cette période la plupart des marchés émetteurs sont en progression, à l’exception du marché suisse qui enregistre un léger recul de -1%, alors que la France, le marché le plus important, progresse de 17%, totalisant, à lui seul, près d’un million de visiteurs. Les MRE (Marocains résident à l’etranger) étaient, quant à eux, plus de 2,4 millions à revenir au pays, enregistrant sur la période une progression de 12%.
A signaler aussi la reprise du marché espagnol qui passe de 187 000 touristes durant les 10 premiers mois de 2003 à 256 000 pour la même période de 2004, soit une augmentation de 36%.
A noter que ce sont toujours les marchés traditionnels, France, Espagne et MRE qui fournissent le plus gros des troupes, même si , ici et là , des frémissements sont constatés, comme c’est le cas pour le marché des Etats-Unis qui sans revenir à son niveau de 2001 (89 000 touristes) a fait mieux qu’en 2003, soit 65 000 au lieu de 52 000.
En termes de nuitées, celles-ci ont augmenté de 12% durant le mois d’octobre 2004 par rapport à 2003, et cette augmentation, signale-t-on, est due surtout aux touristes non résidents, sachant que le tourisme intérieur a enregistré un recul de 21%.
Pour les destinations, la tendance reste similaire à ce qu’elle était auparavant. En termes de nuitées, Marrakech et Agadir progressent respectivement de 24 et 21% suivis de Fès avec plus 20% et Ouarzazate avec plus de 16%. Des villes comme Meknès ou Tétouan restent cependant encore hors circuit avec respectivement -1 et +1%