Emprunt obligataire pour «Casa 2010» : ce n’est pas pour demain

Des sources impliquées dans la gestion du programme «Casa 2010» précisent que l’emprunt obligataire de 1,2 milliard de DH prévu parmi les lignes de financement dudit programme ne sera pas lancé dans l’immédiat. Le recours au marché financier sera retardé le plus possible afin d’alléger au maximum la charge financière de l’opération. La ville puisera d’abord dans les lignes disponibles (2,05 milliards de DH). D’ailleurs, aucun schéma de montage n’a encore été arrêté. Dans cette opération, le FEC (Fonds d’équipement communal) interviendra en qualité de banque conseil pour la ville.