Du poulpe déguisé

Sale temps pour les congélateurs de poulpe. Il y a quelques jours, le ministère des pêches a retiré l’agrément d’exploitation à  cinq d’entre eux.

Sale temps pour les congélateurs de poulpe. Il y a quelques jours, le ministère des pêches a retiré l’agrément d’exploitation à cinq d’entre eux. D’abord à Agadir, où les agents de contrôle du ministère ont découvert une opération de falsification de documents des services vétérinaires dans deux unités de congélation. A Dakhla, ensuite, les agréments ont été retirés à trois unités qui ont refusé l’accès à leurs sites aux agents de contrôle.

Mais ce n’est pas tout, car les pouvoirs publics doivent, en plus, traquer des trafics en tout genre. Le plus astucieux est celui de faire passer du poulpe (aux marges juteuses) pour des sardines en présentant, pour les camions qui acheminent le produit, de faux documents. Les services de la douane ont d’ailleurs été sensibilisés à la question.