Du butane subventionné pour irriguer des serres !

Dans la région d’El Jadida et Azemmour, les propriétaires d’exploitations agricoles pratiquant des cultures sous serres utilisent des moteurs à  essence pour pomper l’eau utilisée dans l’irrigation

Avec la flambée des prix des combustibles, chacun se débrouille comme il peut. Dans la région d’El Jadida et Azemmour, les propriétaires d’exploitations agricoles pratiquant des cultures sous serres utilisent des moteurs à essence pour pomper l’eau utilisée dans l’irrigation. Pour faire face à la hausse des prix, nos «gentlemen farmers» ont trouvé une solution ingénieuse : remplacer l’essence par… le gaz butane, mieux subventionné et largement moins cher. Mais pour cela, il fallait d’abord trouver des moteurs fonctionnant au gaz. Facile ! Des ingénieurs maison ont bricolé des pompes à partir de moteurs de voiture et ont réussi à les transformer. Coût du moteur : 3 000 DH.

Quand on fait un tour dans la région, il suffit de passer devant les exploitations pour apercevoir des montagnes de bonbonnes de gaz, exactement les mêmes que celles utilisées par les ménages. Résultat de l’opération : le pompage de l’eau qui coûtait en moyenne 200 DH par jour de carburant ne coûte plus que 40 DH, soit une économie de… 80% ! Seul hic : les moteurs à gaz ont une durée de vie inférieure aux moteurs à essence. Mais cela n’a pas découragé les agriculteurs qui se sont massivement mis au gaz, à tel point que la direction de l’agriculture a décidé d’enquêter sur le terrain pour évaluer le nombre d’exploitants qui ont fait la conversion.